sculpteur

Ndlozy

 

Ndlozy - o que ficou dum adulteroNdlozy (pseudonyme de Sebastiao Armando Jonze) naquit le 28 juillet 1970 à Maputo. Depuis son enfance, il vit avec sa famille à Matola où il se consacre à la sculpture depuis 1988, à la suite d’un stage auprès du célèbre scultpteur (aujourd’hui décédé) Alberto Chissano. Depuis lors, il participe à d’innombrables expositions collectives au Mozambique et à l’étranger. En 1989 et 1991, il obtint le premier prix du Concours : Novos Talentos da Horizonte Arte Difusao et obtint une bourse pour travailler aux USA. Sa permière exposition personnelle eut lieu au Centre d’Etudes Brésiliennes en 1991, suivi d’une autre aux USA, en Virginie.

 

o que soubro dum adultério
"conséquences d'un adultère". Ce que l'on voit ici n'est pas un instantané, mais toute une histoire. N'dlozy est un conteur d'histoires, il décrit la magie des veines torses. (photo. P. Deramaix)


beleza da mulher, beauté de la femme,
photo: CFF
 

Ndlozy, dans son expression candide et sensuelle, dans le lyrisme par lequel il transpose le réel à l’imaginaire, dans son approche plasticienne de l’art, dans la dignité avec laquelle il se présente à nous, est dès aujourd’hui un exemple que, malgré toute la souffrance par laquelle le Mozambique est passé, ses artistes dans le quotidien rencontrent dans l’art le plaisir ludique qui transforme le présent en la certitude d’un futur plus harmonieux, transposant les espoirs en nouveaux mythes, recréant un imaginaire qui, s’il nous mène au temps d’aujourd’hui, nous transpose aussi à ce moment éthéré que l’art nous transmet. (Paulo Soares, historien d’art, Université Eduardo Mondlane)

La beauté de la femme

Expression fugace que je voudrai allumée,
un visage d'enfant,
un cri incendié par ce corps si mince serpentant les parcours indélébiles du santal

Eduardo. White

 

bibliographie :

  • Ndlozy, a minha alma em madeira, Mon âme en bois, Mijn ziel in hout, sculpture 1988-1994, de Mark Haertjens,
    Ndlozy, esculpir e escrever na madeira, de F. Manuel, in Outras plasticidades, éd. Instituto Camoes, 1999

credit photos :
portrait et "beleza da mulher": Centre de Formaçao Fotografica (CFF)
o "que soubro dum adultério" : P. Deramaix