INFO-MOÇAMBIQUE
Accueil du site > CONNAITRE > Art et culture > Azagaia

Rap

Azagaia

le rappeur qui dérange

dimanche 28 août 2011, par Patrice Dx

l’artiste hip hop mozambicain Azagaia dérange les autorités mozambicaine. Ce 30 juillet, il fut arrếté par la police criminelle pour "détention de drogue". Ce soir là, il devait promouvoir son dernier clip à un concert au théâtre Gil Vicente.

En fait de détention de drogue, on n’avait saisi que quelques grammes de "soruma", la forme mozambicaine du cannabis (Cannabis indica) très fréquemment consommée, de manière traditionnelle, par les paysans mozambicains mais officiellement considérée comme un stupéfiant interdit. Selon la police elle-même, la quantité détenue n’entraîne habituellement aucune poursuite. Il n’en faut pas plus pour que les fans de Azagaia évoquent, sur internet, un piège tendu par les autorités et une volonté délibérée d’empêcher le concert.

Le fait est que Azagaia fait scandale depuis quelques années et ce n’est pas la première fois qu’il se trouve dans le collimateur des autorités.

Cela commença en 2008 lorsqu’il lance son clip ’As mentiras da verdade’ qui évoque le meurtre du journaliste Cardoso qui enquêtait sur la corruption dans les milieux bancaires. Peu après, il sort ’povo no poder’ dans le contexte d’émeutes sociales qui eurent lieu à Maputo. Azagaia fut interrogé par la police sous l’allégation d’atteinte à la sécurité d’Etat, mais Azagaio ne veut n’être rien d’autre qu’être un artiste d’intervention sociale et se refuse à toute forme de violence.

Ses premiers chansons et clips publicitaires abordaient des thèmes humanitaires ou écologiques. Actuellement les textes de ses chansons critiquent ouvertement un pouvoir politique corrompu et indifférent au sort d’une population marginalisée par la politique économique.

Même si sa musique est plus ou moins boycottée par la radio-télévision d’état, et que les chaînes privées hésitent parfois à le programmer, le succès qu’il rencontre lors de ses concerts life est indéniable. Une musique dynamique et bien pensée accompagne des textes intelligents, mobilisateurs et confiants dans la capacité de résistance des masses.

Très présent sur le net, Azagaia tient un blog intéressant - Gestos da palavras - et ses clips se retrouvent sur youtube

en mai 2011, il lance un mouvement civil de protestation non-violente, (o Movimento Civil de Protesto Não-Violento 6 de Maio) qui cherche, en disséminant les méthodes non-violentes de revendication sociale, à créer une alternative viable et efficace à la violence qui caractérise les soulèvements populaires due aux problèmes sociaux et économique que le pays traverse.

voici le manifeste (en portugais) de cette initivative

Azagaia sur youtube

liens et sources

- Gestos das palavras : blog de Azagaia

- Global voice : article sur la récente détention de Azagaia

- sur Freemuse : interview de Azagaia sur la censure au Mozambique

- sur Vimeo : Azagaia on music censorship and self censorship


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette