INFO-MOÇAMBIQUE

Accueil > AGIR > ALERTE A LA FAMINE

Selon la FAO

ALERTE A LA FAMINE

jeudi 20 juin 2002, par Edith Bonnet

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et la faim (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont lancé une mise en garde - au moins dix millions d’habitants de quatre pays de l’Afrique australe sont menacés d’une famine potentielle - et ce chiffre risque d’être revu en hausse lorsque les rapports sur deux autres pays seront achevés.

Selon les rapports déjà publiés sur les résultats des missions conduites au Malawi, au Zimbabwe, au Lesotho et au Swaziland, des millions de personnes sont au bord de la famine et seront dès ce mois-ci victimes de graves pénuries alimentaires qui risquent de se prolonger jusqu’à la prochaine récolte en avril 2003.

Les perspectives sont encore plus sombres : selon un rapport sur la Zambie et sur certaines parties du Mozambique, le bilan humanitaire déjà grave s’alourdira encore. Deux années consécutives de mauvaises récoltes dues aux calamités naturelles, à la sécheresse, aux crises économiques et à l’interruption des activités agricoles par endroits ont réduit radicalement la production vivrière. Ce qui se traduit par une des catastrophes agricoles les plus graves de toute la décennie en Afrique Australe.

Dans le centre et le sud du Mozambique au moins 515 mille personnes auront besoin d’une aide alimentaire jusqu’au premier trimestre de l’année prochaine. Il faudrait une aide de 70 mille tonnes de nourriture.

Le Mozambique est considéré dans le rapport des NU comme un des 23 pays qui souffre régulièrement de famines chroniques, étant aussi en cause, ces dernières années, l’épidémie du SIDA, obstacle à la participation de la population à la production agricole.

Étant donné la gravité des conclusions du rapport, les deux organismes d’aide alimentaire (FAO et PAM) établis à Rome ont exhorté les gouvernements donateurs du monde entier à réagir sans délai et à effectuer des dons pour empêcher qu’une famine généralisée se transforme en catastrophe humanitaire.