INFO-MOÇAMBIQUE
Accueil du site > EDITO > un nouvel avenir

un nouvel avenir

jeudi 2 décembre 2004, par Patrice Dx

Le Mozambique vit aujourd’hui un tournant de son existence avec les troisièmes élections législatives et présidentielles pluralistes et démocratiques.

Quel que soit l’avenir politique du Mozambique, avenir dont nous pouvons présumer de la stabilité, notre action restera inchangée : tisser des liens de solidarité et d’amitié avec le peuple mozambicain, promouvoir la culture et l’art mozambicains, informer de la réalité du pays.


Le successeur de J. Chissano devra relever de nombreux défis : Malgré un taux de croissance de 7 % en 2003, le pays reste le 170e sur 175 au classement mondial du développement humain. 70 % de la population vivent en-dessous du seuil de pauvreté et le taux d’analphabétisme s’élève à 56 %. On dénombre 1,1 million de séropositifs au VIH/SIDA. L’économie repose essentiellement sur l’agriculture et la pêche, et l’activité industrielle reste réduite, se résumant à une usine d’aluminium, même si des projets de développement miniers et industriels sont en oeuvre. Le grand défi reste celui du développement durable, qui tient compte des besoins de la population et des facteurs écologiques. Ce sera peut être plus du côté de la société civile et des forces sociales mozambicaines que nous pourrons porter nos espoirs. La démocratie semble s’y consolider par une réforme constitutionnelle renforçant les pouvoirs de l’assemblée populaire et garantissant plus encore les libertés démocratiques.

Nous vivons aussi, en tant qu’association, un tournant de notre activité. Les réformes législatives concernant les asbl nous imposent une adaptation de nos statuts dont les amendements doivent être décidés lors de notre prochaine assemblée générale - le 10 décembre prochain. (voir l’annonce sur notre site web ).

En 2005, notre activité sera encore plus intense qu’en 2004, qui fut pourtant riche en événements (le séminaire sur les rapports UE-Pays du Palop, notre participation aux 40 ans d’Oxfam, l’envoi d’un représentant au FSE, la journée du cinéma mozambicain) : en effet, 2005 sera l’année de la commémoration de 30 ans d’indépendance. l’année 2006 ,20e anniversaire de la mort de Samora Machel, sera aussi une année importante, si l’on veut porter un regard rétrospectif sur l’histoire mozambicaine.

Nous nous attacherons, dans la mesure du possible, à évoquer ces années où la solidarité avec le Mozambique prenait la forme d’une solidarité anticolonialiste et s’inscrivait dans la lutte de l’Afrique australe pour la libération et contre le racisme. Années d’espoir, et années douloureuses aussi, mais dont la connaissance reste indispensable à la compréhension du Mozambique d’aujourd’hui.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette