INFO-MOÇAMBIQUE
Accueil du site > INFOS > Politique > l’abstentionnisme inquiète la Commission Nationale des (...)

Elections 2004

l’abstentionnisme inquiète la Commission Nationale des Elections

jeudi 2 décembre 2004, par Patrice Dx

Au deuxième jour du scrutin présidentiel et législatif, les bureaux de vote fonctionnent au ralenti. La Commission nationale des élections (CNE) tire la sonnette l’alarme

C’est le président du CNE lui même, Rev Arao Litsuri, qui dans un communiqué non programmé, s’adressa à l’électorat mozambicain pour le presser de se présenter aux urnes. Parlant à la radio et à la télévision, il a loué le comportement discipliné et consciencieux des électeurs lors de la première journée, qui s’est déroulée dans le calme et la sérénité, mais s’inquiète de voir les bureaux de vote désespérément vides ce jeudi. "Voter est un devoir civique et est une des manière d’exprimer notre patriotisme", affirme-t-il, "C’est à travers son vote que chaque Mozambicain et Mozambicaine participe aux plus importantes décisions qui peuvent transformer notre vie : le choix du nouveau président et des membres du parlement".

En effet, jusqu’au début d’après midi on n’observait nulle part les queues qui caractérisaient les journées d’élections lors des précédents scrutins. On note que le taux d’absentéisme a accru au cours du temps : Certes, les premières élections mutlipartidaires consacraient la paix et la démocratisation du pays, ce qui explique la forte participation de 84,5 %. En 1992, l’abstentionnisme a grimpé à 31,9 %, soit de 15 % de plus qu’en 1994.

La désaffection s’explique peut être par l’absence de perception populaire des enjeux réels. Mais aussi parce que les paysans sont préoccupés par les récoltes. De plus les déplacements sont rendus plus difficiles par les pluies et les inondations qui ont causé des problèmes logistiques aux organisateurs des élections. Certains bureaux de vote ne se sont ouverts que tardivement. Cependant d’autres observateurs estiment que le peu de fréquentation des bureaux n’indique pas nécessairement un abstentionnisme massif, étant donné que le nombre de bureaux mis en place est plus important que lors du scrutin précédent.

Il faut rappeler que les élections se déroulent en présence de nombreux observateurs internationaux, dont de l’UE, qui s’assurent de la régularité des procédures.

P.-S.

source : All Africa.com  : de nombreuses informations d’actualité sur l’Afrique et le Mozambique sont accessibles sur ce site.

6 Messages de forum

    • > l’abstentionnisme inquiète la Commission Nationale des Elections 30 octobre 2005 16:10, par Ptite citoyenne
      Il faudrait déveloper pour qu’on puisse en parler avec vous !!!!
    • > l’abstentionnisme inquiète la Commission Nationale des Elections 14 novembre 2006 14:00, par lionel qui mange du pain
      je ne suis pas contre car cela est quelque chose de personnel néanmoins je pense que les gens devraient bien réfléchir avant de prendre une telle décision.2006 nous l’a bien démontré,les gens sont plus incitée a allé voté notamment grace aux messages que font passé les rappeurs entre autres.merci de m’avoir écouté.avec toutes mes salutations distingués. rendez-vous au paradis dans 150 ans interprétés par le chanteur rafaèl.
      • > l’abstentionnisme inquiète la Commission Nationale des Elections 14 novembre 2006 14:07, par jacques chie de la rac
        votez chirac !!!!!!!!!!!!! avec moi les jeunes pourront boire de la rac a volonté notamment le rhum charrete il y aura aussi une mise a mort de le pen espéce de troue de bal enflammés c une provocation poersonnelle tu conné tenjou tengae j’vé te défoncé la tete comme un choufleur sur les champs elyssé et tou le monde pouray assisté comme un combat de boxe
  • > l’abstentionnisme inquiète la Commission Nationale des Elections

    30 octobre 2005 16:09, par Ptite citoyenne
    Je trouve qu’il est enfin temps de se rendre compte que ce taux d’abstention est inquiétant. Le droit de vote devrait être honorer pas les français car dans de nombreux pays on ne peut pas voter ! Vivement que j’ai 18 ans que je puisse m’exprimer au travers de mon droit de vote. Pensez vous que l’abstentionnisme soit une raison de remettre en cause la légitimité du pouvoir politique ? Merci de répondre.
    • Ne pas oublier que cet article concerne les élections au Mozambique et non en France. En tant qu’électeur/trice, ou future électeur/trice française, vous avez raison de refuser l’abstentionnisme. En soi l’abstentionnisme ne remet pas en cause la légitimité du pouvoir, mais il peut diminuer la crédibilité des élus tout en affaiblissant l’opposition.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette