INFO-MOÇAMBIQUE
Accueil du site > EDITO > Elections législatives 2007 et rapports Nord/Sud

edito

Elections législatives 2007 et rapports Nord/Sud

un memorandum du CNCD

samedi 21 avril 2007, par Patrice Dx

La question communautaire et la fédéralisation du pays est un enjeu électoral récurrent dans notre pays, mais il ne s’agit pas de cette question importante sur le plan national, que nous pensons en évoquant ici les « rapports Nord/Sud ». On aura compris qu’il s’agit des rapports économiques entre les pays industrialisés - « riches » et les pays non-industrialisés - « pauvres » situés le plus souvent dans « au sud ».

La politique de coopération internationale, l’aide économique et humanitaire, mais aussi le droit d’asile, l’accueil des migrants et le traitement des « sans-papiers » sont des questions cruciales dans un monde où le fossé économique et social se creuse de plus en plus. L’Afrique est durement touchée par la dégradation sociale consécutive à la globalisation économique : l’endettement des pays pauvres, le pillage incontrôlés des matières premières, le chaos politique et les conflits régionaux, la mal-gouvernance, l’inégalité des échanges économiques, la concurrence des pays industrialisés émergents, le désinvestissement des entrepreneurs et les séquelles politiques et psychologiques du passé colonial sont autant de facteurs d’un mal-développement auxquels s’ajoutent, pour le pire, la pandémie du SIDA et les déséquilibres écologiques. A ces problèmes dramatiques, quelle réponse apportent les pays industrialisés et l’Union européenne et quelles réponses apporte la Belgique ?

Ces questions sont posées par le CNCD (opération 111111) dans un mémorandum politique adressé aux différents partis du pays. 11 revendications traitant de questions telles que le Financement au Développement, le commerce international et l’Afrique centrale y sont reprises.

Ainsi le CNCD demande de porter l’aide publique au Développement à 0,7% du PNB dès 2010 sans y comptabiliser les allégements de dettes, les dépenses relatives aux frais d’accueil et de rapatriement des demandeurs d’asile, ainsi que les missions de maintien de la paix.

Il exige la suspension des négociations pour remplacer la Convention de Lomé par un Accord de partenariat économique, estimant que le développement y est laissé pour compte au profit d’établissement de zones de libre-échange selon les règles prescrites par l’OMC. le CNCD estime indispensable une réforme des règles de commerce agricole en vue d’assurer une véritable souveraineté alimentaire des pays sous-développés trop souvent incapables de faire face à la concurrence exacerbée d’un marché mondial globalisé. Constatant les pratiques de entreprises transnationales qui délocalisent dans le but de minimiser le coût du travail, le CNCD demande que les normes de l’Organisation international du travail et de l’OCDE relatives aux conditions de travail soient rendues contraignantes pour les entreprises transnationales et leurs filiales. Contre une vision purement libre-échangiste, le CNCD demande l’application d’un traitement spécial et différencié des pays en voie de développement leur permettant d’adopter une politique de protection de leur production locale.

Le CNCD demande l’annulation des créances belges sur les pays du tiers-monde, l’application d’une taxe sur les transactions financières internationales et l’instauration de mécanismes novateurs de financement du développement. Il prône une coopération renforcée avec l’Afrique centrale, particulièrement de la région des Grands lacs.

Sur le plan international, il demande une réforme des nations unies incluant une démocratisation du Conseil de Sécurité et la création d’un Conseil de Sécurité économique et social. Concernant la politique migratoire. Le CNCD déplore les restriction du droit d’asile, l’expulsion massive des « illégaux » et la violation les droits fondamentaux des migrants « sans-papiers ». il refuse toute instrumentalisation des pratiques de coopératioon au développement à des fins de gestion des flux migratoires.

Ces revendications et mémorandum sont présentés sur le site web du CNCD. Elles s’inscrivent dans une perspective de transformation des rapports nord-sud en convergence avec les préoccupation des mouvements altermondialistes, comme ATTAC ou le Comité pour l’abolition de la Dette du Tiers-Monde. Ce mémorandum reste cependant modéré et recherche plus une régulation concertée des échanges internationaux qu’une transformation socio-économique structurelle des pays concernés.

Quoiqu’il en soit l’initiative du CNCD est bienvenue. Elle permet de susciter de la part des partis politiques une réflexion ou une réponse concernant des questions qui nous préoccupent.

P.-S.

site web du CNCD - le memorandum 2007

Une soirée de présentation du mémorandum est organisée au BOZAR ce mercredi 25 avril à 18 h.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette