INFO-MOÇAMBIQUE

Accueil > INFOS > Développer durablement l’industrie de la crevette

Développer durablement l’industrie de la crevette

jeudi 3 avril 2003

La culture de la crevette bénéficie d’un environement de développement stable depuis 3 ans. Un potentiel initial de 33.000 hectares d’aquaculture côtière a été inventorié, celle-ci respectant parfaitement les ressources halieutiques et les mangroves. Les premières fermes d’aquaculture déjà en opération et les nouveaux projets industriels représentent plus de 30 millions d’euros d’investissements pour une production potentielle estimée à 2000 tonnes d’ici à 2005.

Des mesures sur l’aquaculture ont été prises récemment par l’Etat du Mozambique et fournissent un premier cadre légal en la matière. Il est néanmoins essentiel de promouvoir l’activité et d’établir une réelle politique assurant l’essor à long-terme de ce secteur. De plus, le développement de fermes locales doit être encouragé, l’aquaculture de la crevette étant en majorité l’apanage d’entreprises internationales.
Dans ce contexte et dans le cadre de son programme Pêche 2001-2003, le Centre de Développement de l’Entreprise (CDE) a participé en novembre dernier, à Beira, à un atelier sur l’émergence de l’aquaculture de la crevette, mis en place par le Département Aquaculture de l’Instituto Nacional de Investigação Pesqueira.

Le CDE est une institution du groupe ACP et de l’Union européenne, dans le cadre de l’Accord de Cotonou. Il appartient au dispositif général d’appui au développement du secteur privé, mis en place par la Commission européenne pour contribuer à lutter contre la pauvreté et conjugue ses efforts et ses moyens à ceux d’autres acteurs du développement, notamment des institutions financières multilatérales, bilatérales ou locales, publiques ou privés.